Compte-rendu E3 2018

Grâce à mon statut de fan-site officiel, j’ai eu l’immense privilège d’avoir été invité par Square Enix et Crystal Dynamics afin de représenter la communauté francophone Tomb Raider lors de l’E3 2018. Avec plus de 68 000 visiteurs lors de l’édition 2017, l’E3 (Electronic Entertainment Expo) est incontestablement le plus grand salon de jeux-vidéos dans le monde. Situé à Los Angeles, aux États-Unis, l’événement est un rendez-vous annuel dans lequel les différents éditeurs tels que Sony, Microsoft, Square Enix, Ubisoft ou encore Electronic Arts présentent au grand public leurs prochaines productions qui paraîtront dans les mois qui suivent. Square Enix était aussi présent et a dévoilé des informations et visuels sur ses jeux les plus attendus de cette fin d’année, notamment Shadow of the Tomb Raider. L’éditeur a ainsi diffusé la première bande-annonce de gameplay du jeu, puis a donné la possibilité aux visiteurs de jouer à une première démo directement sur son stand au salon. En tant qu’invité privilégié, les autres ambassadeurs et moi-même avons également pu jouer à une démo exclusive, et pu assister à une démo exclusive du jeu en compagnie de certains membres d’Eidos Montréal. Nous y reviendrons bien sûr à travers ce dossier, je vous raconterai l’ensemble de mon voyage, et surtout mes impressions sur Shadow of the Tomb Raider.

Partagé entre excitation et appréhension, le jour du départ arriva rapidement ! Mon objectif premier en arrivant à l’aéroport était de retrouver Hedi, notre confrère de Tombeau Croft, qui a également été sélectionné en tant qu’ambassadeur pour l’E3 2018 à nos côtés. Nous ne nous étions jamais rencontré auparavant, et n’avions jamais parlé l’un avec l’autre, nous avons sympathisé dès que nous avons su que nous partirons ensemble pour Los Angeles.

Habitant à plus d’une heure de Paris, je suis donc parti de chez moi à 8h, afin d’arriver à l’aéroport à 9h15. Comme convenu avec Hedi, nous nous sommes rejoints dès que possible à l’aéroport. Ainsi, nous avons brièvement fait connaissance (IRL) avant de nous lancer dans les démarches les moins plaisantes de l’aéroport : l’enregistrement du vol et des bagages, la douane, l’embarquement, etc. Etant donné que nous nous sommes présentés ensemble à l’enregistrement, nous avons donc été placés côte à côte pendant le vol, de quoi faire davantage connaissance de l’un et de l’autre ! Nous avions voyagé avec la compagnie XL Airways, qui, pour son prix est plus que convenable : l’avion est récent, le personnel à bord est très à l’écoute, et la nourriture proposée correcte. Malheureusement, aucun service gratuit n’est proposé à bord (compagnie low-cost oblige…), moi qui ai par exemple eu l’occasion de voyager avec Qatar Aiways, qui offre les boissons (eau, sodas, alcools) pendant l’ensemble du vol, et qui propose à chaque passager une tablette tactile avec divertissements (films, séries, musiques, etc.) sur son siège, le contraste était frappant. Le trajet a donc semblé très long, sachant que nous avons eu 11H45 de vol, et que l’avion est parti avec une heure de retard. En effet, nous devions décoller à 12H, mais nous n’avons finalement décollé qu’à 13H. Durant le vol, nous avons parlé, dormi, joué afin que le temps passe plus rapidement pour nous !

Après 11H45 de vol, nous étions enfin arrivés à Los Angeles. Mais les péripéties ne faisaient que commencer. Après avoir attendu longtemps avant de pouvoir descendre de l’avion, nous avons eu droit à la longue attente des services d’immigration et de la douane américaine. Hedi et moi avons été séparés durant le passage de ce service.

Nous nous sommes finalement retrouvés environ 1h plus tard, soulagés d’être enfin prêts à sortir de l’aéroport, et de pouvoir enfin nous dire que nous sommes désormais arrivés à Los Angeles, et que nous allons passer une semaine de dingue ! Notre taxi était déjà arrivé depuis plus d’une heure puisqu’il ne savait pas que notre avion aurait une heure de retard. Nous avons donc embarqué avec Hedi, en route vers notre hôtel. Après une heure de route, où nous avons pu échanger avec le chauffeur, nous voilà enfin arrivés à l’hôtel, nommé Hollywood Palms Inns & Suites.

A notre arrivée, le traditionnel enregistrement à la réception de l’hôtel était nécessaire, avant d’avoir en possession les clés de la chambre et de pouvoir déballer tout notre chantier (comprendre, nos affaire) dans la chambre. Notre chambre était située à l’étage du bâtiment, un escalier, et nous y étions. Un tour de clé, et nous voilà enfin arrivés : plutôt spacieuse, lits king-size, TV, petit bureau, etc. Bref, nous étions bien installés. Une petite sieste était nécessaire après toute la fatigue accumulée du voyage, afin d’être un peu plus éveillé pour visiter les alentours de l’hôtel en début de soirée. Nous voilà donc en début de soirée, Hedi et moi sommes sortis de l’hôtel, et nous en avons profiter pour découvrir un peu le paysage, et les enseignes se trouvant à proximité de notre QG pour cette semaine à Los Angeles. La nuit commença à tomber, nous avons donc pris un petit repas que nous avons ramené directement à la chambre : une pizza de chez Papa John’s Pizza, très américain tout ça. Après un bon petit repas, une bonne nuit de sommeil s’impose pour nous préparer à la journée de demain : rencontre avec Meagan Marie, et accueil des autres ambassadeurs Tomb Raider.

Après une nuit de sommeil bien méritée, enfin Lundi. Avec Hedi, une petite rencontre avec Meagan Marie avant que tout le monde arrive était prévue, puisque celle-ci avait « un petit cadeau » à donner à chacun d’entre nous. Avec beaucoup d’émotions, puisque dans mon cas cela fait plusieurs longues années que nous communiquions par mail autour de la franchise et mon site, nous faisons sa connaissance. Quelques mots échangés, un petit câlin à l’américaine, et Meagan nous transmet avec Hedi des sacs « Crystal Dynamics » avec le nom de chacun des ambassadeurs qui seront présents à l’E3. Un petit au revoir à Meagan (que nous reverrons le lendemain au salon), et nous avons précieusement emmener tous les sacs dans notre chambre pour pouvoir les donner aux ambassadeurs lors de leur arrivée. Les heures défilent, et il était maintenant temps d’accueillir les ambassadeurs qui sont les suivants (par ordre d’arrivée) :

  • June, du site Tomb Raider China (Chine)
  • Jonathan, du site Lara Croft Daily (Brésil)
  • Emma, du site Okh Eshivar (Etats-Unis)
  • Vitor, du site Tomb Raider Place (Brésil)
  • Rui, du site Lara Croft BR (Brésil)
  • Laurie, du site Survivor Reborn (Angleterre)
  • Juan, du site The New Tomb Raider Stuff (Mexique)

Au fil des heures de la journée, nous avons donc accueilli directement les ambassadeurs et leur avons donné les sacs à goodies que Meagan nous avait donnés dans la matinée. Nous avons donc fait connaissance pendant toute l’après-midi, et les liens se sont créés rapidement avec tout le monde, bien que nous parlions tous une langue différente, chacun faisait des efforts pour communiquer en anglais avec l’autre, et nous avons réussi à nous faire comprendre rapidement. Laurie, ambassadrice Tomb Raider venue d’Angleterre nous a ensuite rejoint, accompagné de son mari Jay. Juan est le dernier à être arrivé à l’hôtel, en début de soirée. Les filles étant fatiguées après le voyage, nous avons décidé d’aller traîner dans les rues de Los Angeles, entre ambassadeurs masculins de Tomb Raider. Durant cette petite après-midi, nous avons visité Hollywood Boulevard et le Walk of Fame, et nous avons également pu faire davantage connaissance. Cerise sur le gâteau, nous avons aperçu la fameuse salle d’arcade « Dave and Busters » de Los Angeles, où se trouve notamment le jeu « Tomb Raider (2013) » en version Arcade. En tant que fans, nous avons donc été essayer le jeu tous ensemble. Nous étions donc 5 joueurs à rentrer dans la salle d’arcade, et Tomb Raider ne pouvait être joué qu’à 4 joueurs maximum. Nous nous sommes donc fréquemment échangé les places pour que chacun puisse profiter du jeu. D’ailleurs, l’occasion en valait la peine puisque nous avons vraiment apprécié cette version arcade du jeu, et nous avons pu jouer à Tomb Raider de façon complètement différente, c’était vraiment appréciable. Retour à l’hôtel, et la journée s’est terminée sur un petit repas tous ensemble au « In-N-Out Burger » avant une bonne nuit de sommeil pour notre première journée à l’E3 2018 qui nous attendait le lendemain !

Ce troisième jour était très attendu de tous, tout simplement car il allait être notre premier jour à l’E3 2018, nous y rencontrerons quelques membres de l’équipe d’Eidos Montréal, Meagan Marie ainsi que Morrigan Johnen (nos deux community managers de Crystal Dynamics), et surtout où nous jouerons à Shadow of the Tomb Raider. Après que chacun d’entre nous ait bien préparé tous ses papiers pour l’enregistrement à l’E3 2018, nous attendions notre navette pour nous emmener au salon. Nous avons donc embarqué dans le taxi pour une durée d’environ 45 minutes.

Une fois arrivé, une foule phénoménale de visiteurs était présente, devant l’entrée, et surtout au stand pour récupérer notre badge E3 2018. Nous avons attendu plus d’une heure et demi pour obtenir le badge, puisque certains d’entre nous avaient quelques problèmes à l’enregistrement. Une fois le badge en main, le soulagement était bien présent pour chacun d’entre nous.

Morrigan Johnen est alors venue nous chercher devant l’entrée du salon pour nous faire rentrer en priorité, après quelques minutes d’attente, nous voilà enfin à l’intérieur de l’E3. A l’intérieur, des milliers de personnes, de grosses installations à l’effigie de certains jeux, des cosplayers, etc. bref nous étions vraiment dans la maison du geek par excellence, ce qui n’est pas pour nous déplaire !

Morrigan nous a alors emmené jusqu’au stand de Shadow of the Tomb Raider, situé à l’entrée du premier étage, à côté d’autres jeux très attendus : Assassin’s Creed : Odyssey, Call of Duty : Black Ops 4, The Division 2, etc. L’espace de Shadow of the Tomb Raider est spacieux, le décor est magnifique, et rappelle forcément le mythe maya auquel le jeu est inspiré. Dans le stand, environ 15 places sont disponibles pour essayer le jeu, sur Xbox One X. Certaines de ces places sont réservées aux journalistes et médias prioritaires (comme nous les ambassadeurs, par exemple), et d’autres places sont réservées aux visiteurs du salon qui veulent simplement essayer le jeu. Une salle privée et fermée est également présente sur le stand, pour des sessions ultra privées du jeu, c’est d’ailleurs là que nous irons en fin d’après-midi avec l’ensemble des ambassadeurs pour assister à une démo exclusive du jeu.

DEMO JOUABLE

Hedi et moi étions les premiers ambassadeurs sur la file d’attente afin d’essayer « Shadow of the Tomb Raider », nous avions vraiment hâte. Après quelques minutes d’attente, une personne responsable du stand nous invite à nous installer sur un poste de jeu, et de nous lancer dans l’aventure. Premièrement, il faut savoir que je suis un joueur PlayStation et qu’avoir une manette de Xbox One m’a complètement perdu, je ne connaissais pas du tout les différentes touches du contrôleur. Casque sur la tête, manette en main, j’étais enfin prêt à me lancer. Sur le téléviseur, les menus du jeu étaient visibles : on y aperçoit au premier plan notre chère aventurière cachée derrière un arbre lui-même couché au sol, et à l’arrière-plan des mercenaires armés jusqu’aux dents, qui visiblement recherchent la pilleuse de tombes. Au niveau du menu en lui-même, il reprend en grande partie le modèle de « Rise of the Tomb Raider », avec le logo en haut à gauche de l’écran, et la même police d’écriture que l’opus précédent. En revanche, derrière chaque titre de menu, on aperçoit un cadre maya, symbolisant l’identité du jeu. Celui-ci clignote de la couleur grise à la couleur orange lorsque le joueur est positionné sur un des menus.

Un appui sur la touche « X », et la démo se lance. Au lancement de la démo, une petite cinématique se joue, montrant notamment ce qui semblerait être le début du jeu, dans lequel Lara et Jonah sont à la recherche de la trinité dans ce qui semble être une fête typiquement mexicaine. Après cette cinématique, la démo fait une avance rapide jusqu’à montrer une partie du jeu située à Cozumel, une île au large du Mexique, où Lara escalade des massifs rocheux afin d’atteindre la terre ferme. C’est là que notre démo commence.

Nous sommes dans une grotte, notre chemin était quelque peu tracé, Lara devait passer dans une cavité afin d’entrer à l’intérieur de cette grotte. Nous descendons légèrement le chemin et arrivons sur une zone inondée recouvrant d’eau notre chère Lara Croft jusqu’au bassin. Dans cette première pièce, rien de spécial à faire, mise à part fouiller quelques sculptures mayas (semblables aux monolithes de Rise) pour travailler la culture de notre aventurière. Enfin, le joueur devait utiliser son arc-corde pour dégager un chemin à travers des débris en bois. Après cela, on reconnait directement quelques éléments clés de Tomb Raider qui refont surface : des pièges. Ici, le joueur a la possibilité de désactiver les pièges à l’aide d’une touche, s’il ne les voit pas, il y a de fortes chances que votre héroïne se fasse empaler par des lances et autres outils tranchants, ce qui rappelle quelque peu les Tomb Raider classiques. Le joueur progresse ensuite à travers la grotte, en empruntant des chemins étroits et sombres, qui sont bien heureusement éclairés grâce à la lampe torche de Lara. C’est là que tout devient intéressant, nous arrivons quelques secondes après dans une pièce submergée d’eau, avec autour quelques restes d’un bâtiment visiblement usé par le temps. Cela fait partie des nouveautés de gameplay, le joueur a maintenant la possibilité de plonger et de nager dans l’eau. Ce qui rappelle, une nouvelle fois les Tomb Raider ayant précédés ce reboot, et qui surtout ajoute de nombreuses possibilités de gameplay. Dans cette partie du niveau, le joueur est amené, bien entendu, à fouiller quelques caches, quelques sculptures mayas, à ouvrir quelques coffres (en dehors, mais également dans l’eau), et enfin à déclencher quelques défis comme par exemple détruire l’ensemble des vasques présentes dans la zone géographique sur laquelle se trouve le joueur. Vous comprenez bien qu’Eidos Montréal profite de la possibilité de pouvoir nager pour inviter le joueur à trouver son chemin dans l’eau.

Une fois sous l’eau, le joueur a la possibilité de fouiller les fonds marins en trouvant reliques, coffres, et peut également explorer des endroits difficiles d’accès. En termes de respiration, aucune indication à l’écran sous forme de « barre » comme c’était le cas dans les précédents Tomb Raider, mais ici le joueur peut savoir quand Lara manque d’air grâce aux sons que Lara émet, à ses mouvements, et à l’écran qui se noircit au fur et à mesure de la noyade. Pour éviter cela, le joueur a la possibilité de trouver de petites cavités pour faire respirer Lara quelques secondes avant de poursuivre le chemin. Dans cette partie de la démo, le jeu nous oblige à traverser des zones très étroites, et arrivent des moments très stressants comme par exemple un écroulement, où le joueur doit se dépêcher de remonter à la surface avant la noyade.

Nous arrivons ensuite dans une grande zone de jeu, parsemée de petits puzzles en tout genre et d’escalade. Nous ne vous dévoilerons pas la solution de l’énigme et les différentes démarches pour y arriver, puisque nous voulons tout de même que vous découvriez le jeu par vous-même lors de sa sortie. : Mais pour résumer cette zone de jeu, le joueur est ici amené à monter, descendre, pousser des objets, activer des mécanismes, etc. tout en fouillant les alentours pour trouver reliques et autres objets récupérables. Du Tomb Raider classique vous avez dit ? On peut dire ça ! Après avoir quitté la pièce, une magnifique cinématique se lance, Lara et Jonah parlent, l’aventurière a repéré le socle où se trouve la dague que recherche la Trinité, le groupe ennemi que Lara affronte depuis son arrivée sur l’île de YamataÏ. Cette cinématique rappelle d’ailleurs fortement Tomb Raider 2, par l’idée de la dague, mais également par les motifs présents sur ce socle. Malheureusement pour nous, c’est la fin de la démo ! Une courte bande-annonce du jeu se lance, montrant différents moments du jeu qui nous attendent dans la version finale, le tout accompagné d’une musique épique. Bref, on avait hâte d’en découvrir plus !

Pendant que tous les autres ambassadeurs passaient chacun à leur tour, nous avons pu en profiter pour parler à des employés d’Eidos Montréal, à prendre des photos avec certains cosplayeurs présents sur place comme par exemple Raymond Croft, Jenn Croft, etc. Et surtout le plus inattendu : des journalistes de la chaîne NRJ 12 sont venus nous interviewer, Hedi et moi-même, pour un reportage spécial Tomb Raider qui sera diffusé le 13 septembre en deuxième partie de soirée sur la chaine. On vous demande d’avance de ne pas vous moquer de nos têtes ou de nos discours, car en plus d’être complètement fatigués, nous n’avions pas prévu de passer à la TV haha.

Avec mon collègue Hedi ainsi qu’avec Jonathan (ambassadeur brésilien ; Lara Croft Daily), nous avons décidé d’aller faire un tour pour découvrir l’ensemble du salon. Et c’était très sympa !

DEMO EXCLUSIVE (NON-JOUABLE)

En fin d’après-midi, nous sommes revenus sur le stand « Shadow of the Tomb Raider » car nous devions assister à une démo exclusive du jeu, uniquement réservés à une petite partie de la communauté Tomb Raider. Nous sommes donc rentrés dans la pièce fermée, dont nous avons parlé tout à l’heure, pour assister à cette démo totalement secrète. Mais comme chez Pilleurs de Tombes on est très gentils, alors on va vous raconter un peu tout ça !

Dans la pièce sont présents tous les ambassadeurs, joints par Cath (Captain-Alban) ainsi que nos deux community managers : Meagan Marie et Morrigan Jonhen, les cosplayers : Raymond Croft, Jenn Croft et Mirando Turner, et enfin Jill Muray (scénariste du jeu) ainsi que Arne Oehme (directeur du level-design du jeu). C’est d’ailleurs ce dernier qui tiendra la manette en main pour nous montrer la démo à laquelle nous allons assister, qui au passage, tourne une nouvelle fois sur Xbox One.

La démo qui nous est présentée se déroule à Paititi, un village maya reculé de la population, situé en plein cœur des montagnes. On nous le décrit alors comme étant le plus grand espace de jeu (HUB) jamais créé pour Tomb Raider, il est donc beaucoup plus grand que le village de Rise of the Tomb Raider. Dans cette zone, le joueur peut se balader à travers les maisons et les différents chemins du village pour discuter et interagir avec les différents habitants pour en apprendre davantage sur la population locale. Lara Croft est ici vêtue d’une tenue locale, pour montrer un signe de respect et d’appartenance envers le village dans lequel elle séjourne. Sachez que partout dans le village se cache des objets à récupérer, comme de la monnaie locale pouvant servir à acheter des tenues auprès du marchand du coin. On vous le rappelle, dans Shadow of the Tomb Raider, vous pouvez personnaliser votre tenue de la tête au pied, vous choisissez vous-même les chaussures, le pantalon, le haut, etc. que vous désirez mettre sur notre chère aventurière. Dans le village, Lara a la possibilité d’explorer des zones cachées, et enfin d’interagir avec le décor. Par exemple, nous avons cette image en tête de Lara Croft qui paraissait un lama dans un enclos. Le joueur se sent donc libre d’évoluer comme il le souhaite à travers Paititi, sachant que différentes quêtes annexes et différents défis sont proposés au joueur. Libre à lui de les faire maintenant, ou de revenir dans la zone plus tard dans le jeu pour les accomplir. Après avoir visité le village, nous avons pu avoir un aperçu de la jungle qui entoure Paititi : c’est beau, c’est vivant, et ça ressemble vraiment à ce qu’on attend d’un Tomb Raider en pleine jungle. On nous fait alors découvrir quelques zones comme une rivière non loin du village, où le joueur a la possibilité d’explorer pour découvrir différentes reliques. Durant la démo, Arne Oehme a emmené Lara sur une falaise, afin de nous montrer la beauté et la grandeur de la zone, vue du dessus. Après cela, l’homme nous a montré un des mouvements favoris des fans : le saut de l’ange, qui est bien présent dans le jeu. Et c’est déjà la fin de la démo ! Après celle-ci, une autre nous a été montrée, mais nous n’en parlerons pas puisque c’est la même démo que celle que nous avons joué le lendemain. Nous en parlerons donc dans le jour suivant. 

Juste après ces deux démos, nous avons eu le droit à une séance de questions/réponses en compagnie de Jill Muray (scénariste du jeu) et Arne Oehme (directeur du level-design), dans lequel nous avons par exemple appris que la durée de vie du jeu est supérieure à celle de Rise of the Tomb Raider, que le jeu propose différentes variétés d’armes, et enfin que le joueur pourra choisir entre 3 difficultés de jeu pour  » Puzzle « ,  » Exploration  » ou encore  » Combat « .

La journée s’achève, mais l’aventure était loin d’être terminée, puisque demain allait être notre seconde journée à l’E3 2018. Retour à l’hôtel, un petit repas, et une bonne nuit de sommeil.

Second jour à l’E3 2018. Heureusement pour nous, nous étions déjà en possession du badge, donc autant vous dire que notre entrée sur le salon était beaucoup plus rapide que la veille. En ce deuxième jour à l’événement, il était prévu que nous rencontrions Camilla Luddington, connue dans la série Grey’s Anatomy pour son rôle de Dr Josephine Wilson, mais surtout pour être la voix anglaise et l’actrice interprétant la motion capture de Lara Croft depuis Tomb Raider (2013). Il était également prévu de rencontrer Earl Baylon, voix et acteur interprétant la motion capture de Jonah depuis Tomb Raider (2013). Les deux personnalités étant occupées avec les interviews des journalistes, nous avons dû attendre quelques minutes avant de pouvoir enfin les rencontrer dans un cadre assez privé.

Tous les ambassadeurs ont pu échanger quelques mots et prendre une photo avec Camilla Luddington, avant que celle-ci reparte pour d’autres interviews. Earl Baylon (Jonah) était également très disponible, et nous n’avons pas manqué de lui parler et de prendre quelques photos avec lui. Earl est d’ailleurs resté avec nous quelques minutes à l’E3, croyez-moi c’est un chouette gars ! Après cela, nous nous sommes dirigés vers un local privé de Square Enix à l’intérieur du salon. La porte se ferme derrière nous : nous allons assister à une nouvelle démo privée de Shadow of the Tomb Raider.

Dans la salle, 3 consoles Xbox One à disposition, avec bien entendu une nouvelle démo jouable de Shadow of the Tomb Raider, que nous avons le privilège de pouvoir essayer, contrairement aux autres journalistes et visiteurs du salon. En réalité, il s’agit de la démo que nous avons pu apercevoir hier dans le local privé sur le stand « Shadow of the Tomb Raider ». Nous attendions donc chacun notre tour pour nous prêter la manette. Certains ont joué la démo en entier (d’une durée de 30 minutes environ), d’autres n’ont fait que certains fragments afin de permettre à tout le monde d’essayer le jeu.

La démo prend place en pleine nuit, dans la jungle mexicaine, on peut vraiment qualifier ce passage du jeu comme étant une phase d’infiltration. Dans cette partie du niveau, le joueur est invité à se déplacer en tout discrétion dans les différents décors du jeu, ainsi, Lara Croft peut se cacher dans un arbre, dans des feuillages, se recouvrir de boue, ou encore (nouveauté de gameplay !) se dissimuler dans un mur, de façon à surprendre les ennemis lorsque ceux-ci se rapprochent. A cela s’ajoute un nouveau type de munition que nous avons pu essayer : les flèches hallucinogènes (nom non officiel), qui permettent de rendre l’ennemi totalement fou une fois attaqué. En effet, ce dernier devient totalement désorienté et va même jusqu’à tuer ses propres collègues. Parmi les autres nouveautés de gameplay très sympathiques que nous avons relevées, il y a la possibilité d’éliminer plusieurs ennemis en une seule action. Par exemple, dans notre cas, nous étions cachés dans les feuillages d’un mur, et avons réussi à abattre violemment deux ennemis en une fraction de seconde, puisque Lara a éliminé le premier ennemi en l’étranglant puis a ensuite sauté sur le second pour lui trancher la gorge. Autre nouveauté sympathique, la possibilité de pendre ses ennemis lorsque Lara est perchée dans un arbre. Lorsque vous n’êtes pas repéré par les ennemis, et que vous visez un ennemi, vous avez maintenant 2 possibilités pour l’éliminer : sauter de l’arbre afin de l’assommer, ou bien tirer une flèche-corde pour ensuite pendre l’ennemi à la branche sur laquelle vous étiez. A part ces différentes nouveautés, vous ne serez pas perdu car on retrouve théoriquement les mêmes spécificités d’infiltration et de combat que sur Rise of the Tomb Raider. Nous avons juste remarqué que la difficulté des combats a été renforcée, et que les ennemis sont plus intelligents et coriaces qu’auparavant, de quoi ajouter un peu de piment à l’aventure ! Après cette petite phase d’infiltration et de combat, nous avons le droit à une partie très hollywoodienne dans laquelle Lara arrive dans un endroit attaqué par les Trinitaires. L’endroit explose de tous les côtés, et se déclenche alors une épopée de péripéties en tout genre : sol qui s’effondre, bâtiments qui s’affaissent, pleins d’explosions, autant dire que nous nous croyons carrément dans un film de Michael Bay ! Le joueur doit alors escalader les tours métalliques avant qu’elles ne s’effondrent, et utiliser notamment des capacités de Lara pour y arriver en vitesse. Une fois arrivé en haut, une cinématique se déclenche. Notre belle Lara tombe à l’eau, s’enchaine ici une scène très fortement inspirée du trailer « Turning Point » de Tomb Raider (2013) : Lara qui coule, même plan de caméra, et des paroles dites par Jonah peuvent être entendus en fond. Quelques secondes plus tard, Lara ouvre les yeux, complètement transformée, et semble être plus déterminée que jamais. Elle sort de l’eau, l’allure d’un prédateur. Et à partir de ce moment-là, vous ne reconnaitrez plus Lara Croft, qui semble être totalement déterminée à tuer tous les Trinitaires sans exception. Nous assistons ensuite à la scène la plus badass jamais vue dans un Tomb Raider, que nous allons éviter de vous spoiler afin que vous conserviez la surprise jusqu’à la sortie du jeu. Croyez-nous, quand nous avons assisté à cette scène, tout le monde dans la salle était ébloui par ce que nous avons vu et des cris d’étonnements se sont fait entendre. Bref, c’est la fin de la démo. Wow.

REPAS COMMUNAUTAIRE

Notre deuxième et dernière journée à l’E3 était terminée. Nous avions rendez-vous tous ensemble le soir au « Prank », un bar-restaurant de Los Angeles, accompagné par quelques célébrités de la communauté Tomb Raider : les cosplayeurs, Melonie Mac, Stephanie Panisello, nos deux community manager (Meagan Marie, Morrigan Jonhen), Cath (Captain-Alban), quelques fans proches de la saga, et enfin Earl Baylon (Jonah) qui était également présent. En plus d’être le seul et dernier repas que nous pouvons partager tous ensemble, ce jour était particulier puisqu’il s’agissait de l’anniversaire de Meagan Marie, la community manager de Crystal Dynamics.

Avec Jonathan (Lara Croft Daily), nous avons quitté l’E3 un peu plus tôt pour retourner vers l’hôtel en quête d’un cadeau d’anniversaire pour Meagan. Nous avons décidé de lui acheter une statuette de Wonder Woman, nous savions qu’elle était attachée au personnage. Nous en avons également profité pour acheter 2 statuettes style Oscar sur lesquelles étaient inscrites « Best manager of the year » (Meilleur manager de l’année) pour Meagan et Morrigan. Une douche, une tenue spéciale pour l’occasion, et en route vers le restaurant !

Une fois arrivés, nous avons directement commencer par offrir les cadeaux à Meagan et Morrigan, et le moins que l’on puisse est que cela leur a fait très plaisir à toutes les deux. Nous avons donc partagé une soirée conviviale avec tout le monde, avec le bar à volonté et un petit repas bien sympathique. Un au revoir à tout le monde, et retour à l’hôtel pour l’ensemble des ambassadeurs, et surtout une bonne nuit car la journée qui allait suivre allait être compliquée puisque c’était (déjà) le temps de tous se quitter, et de retourner dans nos pays respectifs, sauf pour Hedi et moi-même qui, à cause des vols disponibles, devions rester une journée supplémentaire sur place.

Les deux jours qui vont suivre vont être assez rapide à raconter, puisque l’aventure touchait déjà à sa fin. Tout au long de la journée, nous avons alors dit aurevoir aux différents ambassadeurs avant leur départ pour l’aéroport. Croyez-moi, ce fût vraiment des moments très durs, nous avons tous partagé des choses incroyables ensemble et nous sommes tous liés d’amitié très rapidement. Juan a été le premier à partir, vers 4h du matin. Ensuite, ce sont nos amis brésiliens (Jonathan, Rui et Vitor) qui sont partis, ensuite Michelle et June, et enfin Jay ainsi que Laurie. Après cela, un grand vide s’est fait ressentir. Hedi et moi étions partagés entre joie de les avoir rencontrés, mais également de tristesse du fait de devoir les quitter aussi rapidement.

La journée a cependant été enrichie d’une bonne nouvelle, puisque nous avons appris en fin d’après-midi que l’avion de Rui et Vitor avait un très gros retard, les obligeant à rester une nuit à l’aéroport. Nous avons alors tout de suite proposé à ce qu’ils reviennent à l’hôtel, histoire de passer encore plus de temps ensemble. Une belle soirée de partage et de discussion avant le départ définitif…

Vendredi matin… même scénario que la veille : il était l’heure de dire aurevoir à Rui et Vitor, cette fois-ci définitivement, avant qu’Hedi et moi-même ne partions à l’aéroport pour rentrer en France. Notre taxi est arrivé nous chercher à l’hôtel à 11h30, nous sommes arrivés à l’aéroport à 13h, et notre vol décollait à 14h45. Autant vous dire que nous avons été assez précipités une fois arrivés à l’aéroport ! L’avion est parti une heure en retard, tout comme à l’aller, décidément.

Une fois dans l’avion, un dernier petit regard à la ville de Los Angeles et nous étions partis pour 11 heures de vol, dans la même compagnie (XL Airways) et donc dans les mêmes conditions que notre trajet jusqu’à Los Angeles : peu de place entre les sièges, aucun divertissement gratuit à bord, mais on s’y fait ! Un repas nous a une nouvelle fois été offert pendant le trajet, ainsi qu’une collation avant notre arrivée à Paris. Durant le vol, nous avons eu l’occasion de discuter encore un peu avec Hedi, et surtout de nous reposer un peu pour nous remettre de toute la fatigue accumulée de ce voyage magique.

11h plus tard, nous étions maintenant samedi en France, nous voilà enfin arrivés à l’aéroport de Paris Charles de Gaulle (CDG). Le traditionnel passage à la douane ainsi que la récupération des valises s’imposent afin de clôturer le voyage. Un aurevoir avec Hedi, avec qui nous avons passé et partagé un super voyage ensemble, et ça y est, l’aventure est terminée.

A l’heure où j’écris ces lignes, cela fait déjà plusieurs jours que je suis rentré chez moi, en France. Je tiens à remercier Square Enix et Crystal Dynamics de m’avoir sélectionné afin de vivre cette expérience, qui restera gravé à jamais dans ma mémoire. J’ai pu voyager pour la première fois aux Etats-Unis, j’ai pu rencontrer des gens merveilleux que jamais je n’oublierai. Ce voyage m’a permis également de réaliser un de mes rêves d’enfants : assister et vivre l’E3, et surtout de jouer en avant-première au prochain jeu Tomb Raider, Shadow of the Tomb Raider.

Un grand merci à tous les ambassadeurs présents sur place, avec qui nous avons passé une semaine inoubliable, et que j’espère revoir prochainement malgré la distance qui nous sépare. Un remerciement tout particulier à mon cher Hedi (Tombeau Croft), avec qui j’ai passé l’intégralité de mon voyage, et qui est une personne exceptionnelle. Un remerciement particulier à Meagan Marie et Morrigan Jonhnen, Community Manager chez Crystal Dynamics, qui sont deux femmes particulièrement géniales et qui nous ont préparés tout ce voyage dans les moindres détails. Nous n’oublierons pas à quel point Crystal Dynamics est proche de ses fans, et leur donne de tels opportunités.

Et surtout, un grand merci à vous, nos lecteurs, qui permettent de faire vivre le site et qui nous lisent chaque jour. Sans vous, jamais je n’aurai eu l’opportunité de vivre une telle expérience.

PARTAGER SUR :

Facebook
Google+
Twitter
WhatsApp
Tumblr